Archives du mot-clé family planning

INSPIRE TOI ET AGIS

Tu veux t’inspirer!!!! Pas de problème. Prends Rendez-Vous sur SOHOUTOU INITIATIVE. Nous vous proposons quelques citations.

Excellent Weekend

– Etre un leader, c’est vivre au quotidien les évènements inoubliables où l’expérience démontrera sa suprématie sur l’intuition. John GBENAGNON

– L’éducation m’a permis d’avoir la conscience nette que ma pensée avec beaucoup d’exercices pouvait m’ouvrit la porte du réservoir où réside la clé du développement. John GBENAGNON

– Il suffit de rencontrer la bonne personne pour que votre destin soit une bénédiction pour l’univers et que vous devenez un patrimoine de la planète. John GBENAGNON

– Chaque évènement de la vie marque la fin d’une génération ayant vécue dans une époque à caractère heureux ou malheureux, leurs descendants auront à écrire leurs propres histoires qui auront une metamorphose dans la culture de leurs ancêtres. John GBENAGNON

– Le plus grand bienfait que Dieu a fait pour les hommes est qu’il ne les a pas dotés de la faculté de lire dans les pensées de leurs prochains sinon le feu aurait déjà embrasé tout les arbres de la forêt. John GBENAGNON

– Certains souvenirs du passé ne s’effacent pas mais partent résider dans notre subconscient, ces derniers contribueront à forger notre caractère afin que nous nous rendons compte que ce monde n’est qu’une voile. John GBENAGNON

– Pour être un bon leader, il faut avoir le courage, la vision, la vigueur et enfin rester un homme humble. John GBENAGNON

– Avoir le talent c’est bien mais un talent sans travail est semblable à une maison sans fondation. John GBENAGNON

– Pour gagner le cœur de la jeunesse, il faut retourner à ses amours d’enfance. John GBENAGNON

– En Afrique, pour aller vers la politique il faut être préparé psychologiquement et s’attendre à tout. John GBENAGNON

– Pour changer le monde, il est important de revoir sa fondation car tout changement ne peut être établi sur l’argile. John GBENAGNON

– Le chemin le plus rapide pour aller au royaume de l’échec est d’emprunter le chemin de l’ignorance. John GBENAGNON

– La simplicité est la clé la plus efficace pour gagner le cœur du peuple. John GBENAGNON

– Pour gagner le respect de la jeunesse, il faut être roi et apporté de nouvelles perspectives dans la discipline où la jeunesse se trouve la plus concernée. John GBENAGNON

– Pour rassembler la jeunesse autour d’un objectif commun, il faut créer un enjeu où la passion restera mère de toutes les âmes. John GBENAGNON

– Pour intimider l’adversaire et le mettre dans une position où sa peur l’amènera au gouffre de la détresse, il faut juste instaurer l’incertitude dans ses pensées et créer le doute dans son esprit. John GBENAGNON

– La nature est la créature la plus formidable que le créateur ait mis au service des humains. John GBENAGNON

– Qui parle d’homme parle de femme, qui parle de jeunesse parle de vieillesse, qui parle de lumière parle de ténèbre, qui parle de société parle d’humanité mais tout ceci est lié par une seule chose qui est l’amour. John GBENAGNON

– La beauté est l’arme la plus redoutable que l’on peut utiliser pour avoir de la nature tout ce que l’on désire. John GBENAGNON

Publicités

2017 et Au-delà: 9 Leçons de Vie par #YaseerStateofMind

Bonjour Chers Lecteurs,

Aujourd’hui, nous partageons avec vous ce que John GBENAGNON appelle la clé pour garder votre tête sur vos épaules. Nous remercions M. Ibraheem Sanusi (Chef du Secrétariat de l’Architecture Africaine de la Gouvernance / Département des Affaires Politiques de l’Union Africaine) pour avoir rédigé cet article très intéressant et instructif.

Merci à John qui après avoir lu l’article a décidé de le traduire en Français pour nos lecteurs Francophones.

Pour nos lecteurs Anglophones, cliquez ici: https://medium.com/@ibsanusi/2017-and-beyond-9-life-lessons-85dbcf874cfd#.gjewwyo4o

Une nouvelle année présente une autre occasion de réfléchir sur les années passées et de façonner un plan pour tirer le meilleur parti de la nouvelle.

Bien qu’il soit d’usage que de telles réflexions pour beaucoup de gens aboutissent souvent à la formulation de résolutions de nouvelle année, je les préfère personnellement comme des leçons de vie qui ne commencent pas nécessairement et finissent avec une année qui passe, mais deviennent une partie de credo quotidien et style de vie.

Les 9 leçons de vie suivantes de 2016 ne sont nullement exhaustives de mes expériences de l’année ni prescriptives des actions attendues d’autres personnes mais plutôt, une documentation personnelle des faits saillants de l’année 2016 écroulé.

Si vous les trouvez utile, Bonne Chance à vous.

Je pourrais juste avoir été instruit de le rédiger pour vous (maintenant je sonne comme un évangéliste!)

Voici mes 9 leçons de 2016:

  1. Le Pouvoir d’une Personne

Par la nature du travail que je fais, j’ai souvent été intrigué par la capacité d’une personne de réussir ou de saboter un projet, une situation, un pays ou une société entière. J’ai vu plusieurs personnes s’intensifier dans de nombreuses situations pour créer une idée de changement de jeu, de gérer un projet presque sans valeur et souvent donner une bouée de sauvetage à un processus qui a été écroulé comme impossible.

Fait intéressant, certains de ces individus sont pour la plupart très modestes sans se prendre la tête avec les gens autour d’eux. Ils voient une opportunité et la saisissent, une lacune et ils la remplissent, un besoin et ils la fournissent. Ces personnes sont les maîtres de l’auto-leadership et du leadership sans titre.

Chacun devrait s’efforcer de devenir une telle personne. Nos pays et sociétés sont criblés dans plusieurs coins, par l’effet négatif des décisions de plusieurs personnes. Vous pouvez décider d’être une force pour un changement positif et contribuer à trouver une solution à ces défis en étant un agent de changement.

Je crois qu’une, deux et plusieurs personnes peuvent effectivement effet déplacer des montagnes!

     2. Ignorer les Critiques

Etre le maître de votre pensée est probablement l’une des leçons les plus importantes de ma vie. Dans le choix de ma carrière, de mes amis et de mon style de vie, j’ai surtout été guidé par des buts et des ambitions auto-définis. Particulièrement dans une société Africaine où tout le monde croit qu’ils ont un droit dans la façon dont vous menez et vivez votre vie, une semence de confiance en soi, de valeur et d’appréciation vous aide à prendre vos propres décisions et de vivre avec leurs répercussions résultantes.

J’ai souvent dit que dans ma très courte expérience sur terre, je n’ai aucun regret. C’est parce que, je m’efforce de posséder mes décisions – si elles fonctionnent bien ou autrement. Ces décisions sont souvent des produits de l’apprentissage des expériences des autres, des leçons des livres saints, des films et des livres, de la musique et de la nature. Beaucoup de fois, ils sont également pur intuition (quelque chose que je compare à un message divin)!

Etre en mesure d’ignorer les critiques ne veut pas forcément dire s’entêter. Pour moi, c’est la capacité de discerner. Capacité de dire quand un conseil est bien intentionné et authentique. C’est la capacité de traiter l’information avec un peu de réflexion personnelle et d’adaptation.

Un homme sage n’a-t-il pas dit que «si vous croyez à quelque chose que vous lisez, vous n’êtes pas un bon lecteur». Je paraphrase ainsi: Si vous prenez tout ce que chacun dit de vous en tant que vérité de l’Évangile, votre vie leur appartient!

Connaissez-vous et rester honnête à vous-même!

    3. Ne vous lamenter par sur des opportunités manquées

Le refrain populaire est que «l’opportunité vient qu’une fois». J’ai tendance à être en désaccord. Mon approche personnelle de la vie est «Vous gagnez certains, vous perdez un peu». Je crois que c’est une façon plus saine d’aborder la vie et de ne pas devenir désagréable, brouillon et inconscient dans la quête pour s’accaparer de toutes les opportunités.

Mes expériences m’ont appris que la préparation est la clé pour profiter d’une opportunité. C’est ce que j’appelle avoir la bonne compétence, au bon endroit, au bon moment. Si pour une raison quelconque la compétence ne vous donne pas l’occasion à la fois, il y aura toujours un autre temps et un autre endroit pour cette compétence. Vous pouvez même aller plus loin pour apprendre plus de compétences.

Les êtres humains ont été créés avec des besoins insatiables et c’est pourquoi atteindre un certain niveau de satisfaction personnelle ouvre la porte à une autre recherche pour une plus grande satisfaction. Quand une occasion est manquée, j’ai tendance à croire spirituellement que les cieux sont conspirant pour vous donner une autre occasion. Parfois, ce n’est qu’une répétition de danse pour un plus grand bien à venir. La clé est de rester préparé, croyez en vous-même et rester positif. À la fin, toutes les bonnes choses viendront.

   4. Une bonne équipe fait toute la différence

J’ai parlé plus tôt du pouvoir d’une personne. Quoi qu’il en soit, personne n’est une île de compétences, de connaissances et d’expertise. Nous avons souvent besoin d’une autre personne pour aider à affiner, à modifier et à améliorer nos idées, rêves et aspirations. On dit souvent que deux têtes valent mieux qu’une. C’est pourquoi trouver le bon type d’équipe; Comme les amis, les collègues et la famille (en particulier dans le choix de votre conjoint) devient une tâche importante. Une équipe assez bonne fait toute la différence. Ils vous aident à devenir meilleur et ne pas hésiter à vous appeler honnêtement quand vous faites une erreur. Avec une bonne équipe, le travail devient amusant et même lorsqu’il ya des désaccords, vous êtes rapide à réaliser que rien n’est personnel.

Je le sais personnellement parce que je travaille avec une équipe composée de personnes formidables. Ce sont des individus farouches, intelligents et authentiques. Nous aidons tous à se faire l’un l’autre mieux et bien paraître. Nous nous référons souvent comme des marines avec la devise

Ne jamais laisser personne derrière!

Nous avons bien sûr des différences et sur certains moments souvent pas bons mais l’histoire continue toujours. Néanmoins, il ya tant d’appréciation résiduelle de chacun que les moments pas si bons ne durent jamais.

Une bonne équipe s’appuie sur les points forts de l’autre, couvrant les faiblesses individuelles, atteindre les objectifs de l’équipe tout en s’assurant que les aspirations des membres individuels de l’équipe sont pris en charge. Quand vous avez une telle équipe, chérissez et respectez chaque membre. Si vous n’en avez pas, trouvez-la maintenant.

    5. Soyez honnête envers vous-même 

Cela pourrait être très controversé. Un de mes professeurs m’a toujours dit: «Si vous êtes un escroc, rester vrai envers cela. Si vous êtes une personne honnête, restez honnête aussi envers cela. Essayer d’être honnête et escroc dans le même temps vous conduira probablement dans des problèmes « . La morale est simple – Restez fidèle à vous-même. Peu importe ce que le monde pense de vous, la question que vous devez répondre quand vous regardez dans le miroir est «qui suis-je»?

En tant qu’individus, il ya une tendance à être en conflit en fonction des situations qui nous entourent. Souvent nous nous trouvons dans une situation où notre décision personnelle est en conflit avec ce qui était socialement acceptable ou considéré comme la norme. Dans la plupart des situations, nous nous trouvons à nager contre la marée.

De plus, de nombreuses fois nous conformons face aux attentes de la société; Oh, vous devriez être marié maintenant? Oh, tu aurais dû finir ton doctorat? Oh, tu devrais être ça et ça maintenant?

En fait, nous mettons souvent cette pression inutile sur nous-mêmes en fonction de notre perception de la progression ou des succès d’autres personnes. Tout cela ne peut conduire qu’à une seule chose – la frustration personnelle.

Comme je le dis toujours, les frustrations personnelles conduisent à des erreurs stupides et vous garde dans votre état de médiocrité.

Définissez vos propres objectifs en fonction de vos réalités. Les réalités de vos forces, vos faiblesses, vos opportunités et vos menaces auxquelles vous faites face en tant que personne. Restez disciplinés dans la poursuite de ces objectifs, la confiance du Tout-Puissant et parfois, laissez les choses juste couler dans leur propre direction.

À la fin de la journée, l’eau trouvera son réservoir. Ne jamais laisser la perception de la société ou l’attente d’autrui faire de vous un monstre. Soyez honnête envers vous-même.

   6. Ne laissez jamais personne, peu importe combien vous les aimez, diriger votre vie.

Trouver le bonheur est un travail personnel – c’est un acte délibéré et une décision. Ce n’est pas un travail externalisé à un ami, une famille ou une société. Il doit être une décision consciente que dans toutes les situations, vous restez heureux. C’est parce que, un homme en paix à l’intérieur sera certainement en paix avec le monde autour de lui ou d’elle.

J’ai vu des amis et des associés externaliser leur bonheur à des forces externes en dehors de leur contrôle menant à la peur constante et le malheur. La clé pour résoudre ce problème est de revenir à notre point 5. ci-dessus – Restez honnête envers vous-même et trouver la paix intérieure.

Un de mes professeurs me rappelle toujours l’essence de la validation interne. La validation interne, dit-il, est la capacité de vous rassurer de votre valeur, les capacités, les forces et d’être honnête avec vos limites. C’est ce qui vous aide à vous appliquer dans toutes les situations et à vous recréer quand le dynamisme est nécessaire.

Tout cela ne peut arriver que lorsque le chef de la direction de votre vie est VOUS et pas une personne étrange qui a besoin d’un manuel pour vous tenir droit.

Je sais que la question sera: quelle est la place des gens autour de vous?

Lorsque vous avez le contrôle de votre vie, vous vous rapprocherez des gens sur la base d’une telle compréhension. Vous commencerez à attirer le genre d’amis que vous inspirez mutuellement et vous aidez mutuellement à grandir. Vous aurez des amitiés formées sur la base de la compréhension mutuelle, le respect et l’appréciation.

Juger votre propre vie ne devrait pas être un exercice passif. Il doit être actif et la société autour de vous rayonnera de la même.

7.  La haine est le plus grand destructeur de n’importe qui. L’idée d’abriter la haine détruira la personne qui l’abhorre

Je dois avoir lu ceci dans un livre ou dans un film cette année, mais c’était un tel message fort pour moi. Un de mes professeurs disait: – Pour vivre libre et bien, il faut laisser tomber les bagages de la haine! Les gens vont dire et faire des choses blessantes tout le temps, mais vous ne devriez jamais laisser la haine prendre en charge votre cœur. Le cœur est une machine si puissante que, une fois la haine devient la procédure d’opération standard, elle imprègne tout le système, les processus et les actions.

Une façon de se débarrasser de la haine est de rester positif et de couper avec les gens négatifs. Ce n’est pas un appel pour vous d’être stupide et de s’adonner à toutes sortes d’attitudes malsaines. Plutôt, c’est un appel à être sage, discerner et laisser aller. Quand une personne particulière devient un générateur de haine en vous, rester à l’écart d’une telle personne ou maintenir la distance  n’est pas impossible à ignorer. Construisez les relations d’amitié avec des gens qui ont une approche saine de la vie.

La haine distrait. La haine se concentre sur les irréalités et les hypothèses négatives. Elle trouble la pensée et déraille celui qui l’abhorre. Beaucoup de gens tourneront leur vie autour si seulement ils lâchent le bagage de la haine qu’ils ont portés à travers des expériences, des situations et des circonstances passées.

Faites un nouveau départ de votre vie aujourd’hui et laissez les bagages allé. Arrêtez la haine à l’intérieur de vous afin de vivre libre et bien!

8. La stratégie est d’être stratégique

C’est assez simple pour moi. Il signifie simplement de concéder quelques espaces sur le front de bataille pour gagner la guerre. La vie est une négociation et avec la négociation vient la concession. Aller au devant en pensant que vous gagnerez tout le temps est la mise en place vous-même pour l’échec. Même chose avec aller au devant vie en pensant à échouer tout le temps est aussi une garantie de l’échec.

Plutôt, la clé est d’avoir les scénarios tracés clairement et toujours demander «et si»?

La stratégie est d’avoir un plan de jeu. Tout comme dans le football, les entraîneurs ont été connus pour être minutieux sur la planification et la préparation. Ils sont réputés pour avoir une approche claire face à un jeu. Mais ce qui différencie un coach qui réussit de tout autre est la capacité à rester dynamique et flexible lorsque le plan original ne fonctionne pas. Pensez à un entraîneur qui sacrifie un milieu défensif pour un attaquant central lors de la poursuite d’un match.

La route vers l’échec tente de tout faire. Maîtrisez ce en quoi vous êtes bon, devenez une autorité dans ce domaine et foncer tout droit. Ce que vous n’avez pas, soyez assez honnête à ce sujet.

Si vous êtes suffisamment motivé, essayez de vous aventurer et de chercher à en connaître trop. Mais jamais au détriment de ce en quoi vous êtes bon!

9. Déjouez les pronostics, brisez les records et restez humble!

Je ne suis pas un grand fan de la musique rap des États-Unis en grande partie parce que je peux difficilement me connecter avec les réalités de leur société qui forme la majeure partie des paroles. Néanmoins, le monde a été béni par de très belles chansons de rap. Environ une semaine à la fin de 2016, j’ai écouté l’un de tels par Future intitulé « Used to This ». Le chœur a été un message clair pour moi (un autre message divin) – Déjouez les pronostics, brisez les records et restez humble!

La vie est une bataille et comme je l’ai mentionné plus tôt, c’est une négociation constante pour atteindre nos objectifs autodéterminés. Il s’agit de déjouer les pronostics! Démystifier les hypothèses sur vous, s’améliorer à la maîtrise de vous-même et de vous appliquer dans toutes les situations pour tirer le meilleur parti de chaque situation.

Tout cela prend du temps, de l’apprentissage et des expériences. Penser que l’on réussit dans la vie sans les triomphes et les pertes est un peu naïf. Vous devez être dans le timing.

Je l’appelle apprentissage. Le temps consacré à l’apprentissage, l’échec en avant et de devenir plus fort, mieux et le meilleur est l’apprentissage nécessaire pour passer au niveau suivant dans l’école de la vie.

Quand les petits triomphes viennent à votre rencontre, restez humbles. Rappelez-vous toujours : vous n’êtes pas le premier à l’atteindre et ne sera pas le dernier. De plus, il ya 7 milliards de personnes sur la terre, quelqu’un quelque part a été là, et l’a fait (comme we millennials l’a dit).

Ne pas trop se réjouir et exagérer à propos de votre grandeur. Je cite un proverbe provenant d’un fermier :  quand votre récolte de la ferme est fantastique, soyez reconnaissants et épargnez une pensée pour le fermier avec l’infestation de parasite. Ça aurait pu être toi!

Donc, en résumé, comme 2017 est en cours – je dis – «Déjouez les pronostics, brisez les records et restez humble». Tout ira bien!

Heureuse Année 2017.

NB: La version originale de cet article est en Anglais et peut être lu sur : https://medium.com/@ibsanusi/2017-and-beyond-9-life-lessons-85dbcf874cfd#.gjewwyo4o

Viva!!!

Protégons les droits des enfants en particulier les droits des filles

Partout au monde, l’éducation des enfants permet d’assurer une bonne relève et permet à ces derniers d’accomplir leur plein potentiel.

Ainsi, la qualité de cette éducation participe à l’émancipation effective de ces derniers.

Qu’appelle donc éducation de qualité ?

C’est un outil indispensable au développement personnel, communautaire et national. S’inspirant de la définition, les Gouvernements Africains doivent veiller à ce qu’aucun enfant en particulier la petite fille ne soit privé de l’accès à l’éducation en raison de ses antécédents socio-économiques. Et surtout, en Afrique les filles sont exposées souvent aux mariages forcés et à la mutilation génitale féminine.

Brisons les barrières…

C’est d’ailleurs ce qui amène Adriane Ohanesian à demander : « Pourquoi les filles dans le monde n’ont-elles pas un accès égal à l’éducation ? ». Imaginons alors un monde où nous changerons ces stéréotypes et les filles du monde entier auront la possibilité de devenir tout ce qu’elles peuvent être sans priver aussi les garçons.

Le domaine important dans lequel l’on doit investir est celui de l’éducation. C’est cela qui participe au développement du monde car les enfants sont les leaders de demain.

Assurons le futur…

Victor Hugo a affirmé : « chaque enfant qu’on enseigne est un homme qu’on gagne ».

Si nous voulons donc voir le monde fleuri, nous devons surtout investir sur l’éducation et protéger les droits des enfants en particulier les droits des filles.

Vive l’éducation de qualité !!!

Par Gloria AGUEH

Comment garantir la paix à travers la réduction des inégalités ?

Cliquez le lien ci dessous pour lire l’article

http://life-peace.org/hab/comment-garantir-la-paix-a-travers-la-reduction-des-inegalites/

Merci

 

Romaric Ouitona, Un Passionné de la Poésie et de l’Education Sexuelle

Bonjour Mr Romaric,

C’est un réel plaisir pour nous de vous recevoir sur la plateforme SOHOUTOU Initiative.

Veuillez bien vous présenter.

Je suis Romaric OUITONA, Promoteur culturel- Poète et Président des Jeunes Ambassadeurs pour la Santé de la Reproduction et la Planification Familiale au Bénin (JA SR/PF).

Qui sont les Jeunes Ambassadeurs pour la Santé de la Reproduction et la Planification Familiale au Bénin?

Les Jeunes Ambassadeurs pour la Santé de la Reproduction et la Planification Familiale sont des jeunes volontaires engagés pour la promotion des droits en matière de santé sexuelle et reproductive des adolescents et des jeunes. Ils sont affiliés à la Coalition des Organisations de la Société Civile pour le Repositionnement de la Planification Familiale et sont représentés dans 09 pays en Afrique de l’Ouest (Bénin, Burkina-Faso, Côte d’Ivoire, Guinée Conakry, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal et le Togo).

Quelles sont vos responsabilités en tant que Président?

En tant que Président je travaille avec une équipe de jeunes leaders engagés dans le domaine de la mobilisation sociale (à travers les activités de sensibilisation pour le changement de comportements sexuels responsables au sein de la couche juvénile) et le Plaidoyer envers les Décideur nationaux (gouvernement, et autres) et internationaux (Ambassades et organisations internationales accréditées au Bénin).

L’ensemble des activités de mobilisation sociale (sensibilisation) concoure à offrir aux adolescents et aux jeunes des informations de qualité en matière de santé sexuelle et reproductive afin de les amener à jouir d’une sexualité responsable et vivre loin des IST et VIH/SIDA, des avortements clandestins, des grossesses non désirées, etc. En ce qui concerne les activités de Plaidoyer, nous veillons au respect des engagements pris par le Bénin à travers le Plaidoyer en direction des organisations internationales accréditées, les ambassades, les acteurs du secteur privé et surtout les autorités nationales (gouvernement) en faveur de l’accès des adolescents et des jeunes aux services de la Planification Familiale au Bénin.

Parlez nous un peu des initiatives que les Jeunes Ambassadeurs ont déjà effectuées entrant en compte avec l’éducation au Bénin.

Les JA SR/PF ont mené une multitude d’activités. Plusieurs activités de sensibilisation déjà à leur actif dans différentes localités du Bénin (Porto-Novo, Missérété, Sèmè-Kraké, Bohicon, Savalou, Parakou, Natitingou, N’dali, Tanguiéta etc.). L’ensemble de ces activités de sensibilisation concourent à offrir des informations sûres et crédibles aux adolescents et aux jeunes afin de les outiller à mieux gérer leur vie sexuelle et reproductive en les préservant des IST et VIH/SIDA, les grossesses non désirées, les avortements clandestins et /provoqués, etc.D’un autre côté, plusieurs activités de Plaidoyer à l’endroit des autorités nationales et internationales en faveur de l’accès des jeunes aux services des méthodes modernes de planification familiale au Bénin (un engagement pris par le Bénin lors de la 3ème Conférence internationale sur la PF en Novembre 2013). Il faut enfin signaler, que les Jeunes Ambassadeurs, à l’instar de plusieurs autres organisations travaillant dans le domaine de la SSRAJ et la PF, œuvrent pour l’insertion de l’éducation sexuelle dans les curricula de formation.

 Vous voyagez beaucoup pour des missions de jeunesse à l’étranger, combien de pays avez-vous déjà visité?

Je ne répondrai pas en termes de pays mais de continents. J’ai donc eu le bonheur de connaître les continents Américain, Asiatique, Européen et bien entendu mon cher continent l’Afrique que j’aime désigner comme mon pays, notre pays car il est important de noter que l’Afrique est unique. Mais je dois avouer que l’un des voyages qui m’a le plus fasciné est mon séjour à New York lors de ma participation à la 69ème session de l’AG des Nations Unies au siège de l’ONU.

A chaque fois que vous embarquez pour une nouvelle mission, n’avez-vous pas peur vu votre âge et aussi la grande envergure de la cause que vous défendez?

Je pense que l’adage qui dit « le bonheur n’attend point le nombre des années » est celui qui m’inspire la réponse à votre question. La peur est le dernier des sentiments qui m’anime quand je dois embarquer pour une nouvelle mission. Un secret que je profite pour partager avec nos chers lecteurs c’est bien sûr la « confiance en soi ».

Vous êtes  aussi un amoureux de la poésie, Pourquoi la Poésie?

J’ai embrassé l’art théâtral à l’âge de 10 ans et je me suis marié à l’art poétique un (01) an plus tard. J’ai dirigé la troupe théâtrale et poétique de mon Collège d’Enseignement Général Davié durant quatre années au cours desquelles, j’ai remporté plusieurs trophées pour l’établissement. Aujourd’hui, Directeur du Festival International et Itinérant de Théâtre des Lycées et Collèges du Bénin (FITHELYCOB) dont je fus ancien festivalier, je suis aussi le Promoteur du Concours de Déclamation Poétique CODEP. Mon recueil de poèmes est actuellement en cours d’édition. Mon slogan fétiche est : Poétiser, c’est Prophétiser !

Quel est votre message à l’endroit de la jeunesse Béninoise ?

A l’endroit de la jeunesse béninoise, je voudrais dire « courage ». Courage parce que c’est le mot le plus fort qui nous permet de redoubler d’ardeur peu importe les difficultés que nous rencontrons. Vous savez comme partout d’ailleurs, que cette jeunesse qui constitue la frange la plus importante de la population est marginalisée, désœuvrée et déboussolée. Plus de vrais leaders ni de modèles à suivre. C’est triste et malheureux. Mais un jour je rêve, comme le Grand Martin Luther King, que cela changera et que la jeunesse occupera sa véritable place dans la société, celle d’être au cœur du développement des nations. Mais en attendant que ce jour n’arrive, je voudrais dire à la jeunesse africaine, précisément celle béninoise de se mettre résolument au travail, notre destinée nous appartient. Elle est dans la paume de nos mains et dans le creux de notre cerveau. N’attendons plus la fin de nos études avant de chercher à entreprendre « il n’y jamais eu et il n’y en aura jamais de sot métier ».

Avez-vous entendu parler du concept ‘Global Citizen’ qui veut dire Citoyen Mondial ?

Oui bien sûr que oui, j’en ai entendu parler.

En tant que Citoyen du Monde, quel est votre message à l’endroit de la jeunesse mondiale ?

Puisque la jeunesse du monde n’est quasi pas différente de celle africaine encore moins de celle béninoise, alors je ramène mon message plus haut (mon message à l’endroit de la jeunesse béninoise). Sauf à celui-ci j’ajoute, l’ouverture d’esprit et l’amour du prochain. Car aujourd’hui nous sommes au cœur d’un système qui fait disparaître progressivement les valeurs humanitaires. Il nous faut être solidaire pour relever tous les défis qui se dressent au quotidien devant nous.

Votre mot de fin

Je voudrais vous remercier personnellement pour l’occasion à moi offerte, pour m’exprimer à la face du monde. Je souhaite que chacun se mette résolument au travail, peu importe sa classe sociale, sa lignée ou sa profession car « le seul et unique langage que Dieu comprend est le travail ». Et que le succès soit au bout de nos actions.

Je vous remercie.

A PROPOS DE L’AUTEUR :

John GBENAGNON est un consultant en Gouvernance Sensitive du Genre. Depuis 2012, il œuvre pour l’émancipation des femmes et le respect des droits humains. Activiste, volontaire, philanthrope et entrepreneur social, il est le Directeur Général de SOHOUTOU INITIATIVE, une structure qui œuvre dans le domaine de la communication : Magazine, Radio en Ligne, Reportage et Rédaction d’Articles, Interviews et Live Talk Show. Il est membre de FEMNET (Réseau de Développement et de Communications des Femmes Africaines) et travaille au quotidien pour aller contre l’inégalité et l’injustice.